Maridan Gyres

Maridan Gyres

Nathy13or petit robot de Titania

robot.jpg

Illustration : http://ekladata.com/aS7TvZ_-cSdPIfESK9VuN9OEZA4.jpg

 

Nathy13or est songeur. Son père a ramené de la planète terre, un drôle d’objet. D’après ce qu’il lui a dit, les terriens mangent cet objet qu’ils appellent une orange.

 

Rastalor2, son père l’a fait analyser avant de le lui offrir. A priori, cet objet est plein de jus et de chair tendre. Par contre, son papa lui a recommandé de ne pas le mettre dans sa bouche, car cela serait très mauvais pour sa mécanique interne. Oui, mais voilà, Nathy13or est curieux, il voudrait bien savoir pourquoi les terriens aiment ce curieux « fruit ». Il ouvre la lame contenue dans son index et entaille le bel objet. Aussitôt, un jus lui coule sur les doigts.

 

Et puis, il y a cette curieuse odeur. Cela ne ressemble à rien de ce qu’il connait. Lentement, il rapproche la belle orange de sa bouche, il faut dire qu’il aime beaucoup sa jolie couleur. Sur leur planète Titania, il n’y a que le soleil qui jette des feux de cette couleur éblouissante. Leur monde est recouvert depuis longtemps d’un épais nuage de poussière que dégagent sans cesse leurs innombrables usines thermiques. Titania est la planète du métal, ici on produit pour toute la galaxie. C’est ainsi que lui et les siens avaient vu le jour.

Les êtres vivants ne résistaient pas aux implacables chaleurs de Titania. Ils avaient donc conçu des robots qui au fil des millénaires s’étaient perfectionnés, jusqu’au jour, où le fils de leur grand maître à tous, l’immense Isaac Asimov avait doté le premier robot d’une intelligence mécanique qui le rendait apte à améliorer lui-même les prototypes suivants.

 

Son père avait été le premier de la série des robots pensants. Les êtres vivants avaient quitté cette planète hostile pour se réfugier sur Humania ou Harmonia et ils étaient restés seuls sur celle qui était devenue leur planète.

 

C’est à tout cela que songe le jeune Nathy13or lorsqu’il met le fruit à sa bouche. C’est ainsi que ses parents l’ont trouvé le soir en rentrant de leur journée de travail. L’acidité de l’orange avait bloqué sa mécanique précieuse. Sa petite tête était penchée de côté, une main sur la table où il s’était posé,  l’autre bloquée autour du fruit défendu.

 

Contrariés les parents durent l’emmener au hangar où était réparé les mécaniques défaillantes. Ils étaient certains que leur fils ne désobéirait plus suite à cette immobilisation forcée.

 

La curiosité est un vilain défaut et le petit robot venait d’en payer le prix.

 

Maridan Gyres 27/11/2014



27/11/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres