Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Les petits cahiers d'Emilie

 

 

Bien en sécurité dans mon jardin, je fais preuve de créativité en répondant aux sujets de divers ateliers d’écriture. Entre chaque pause intellectuelle, je m’adonne au tricot. Moment ou mon chat vient cocooner avec moi. Un coq au loin lance son cri    guerrier, dérangeant aussitôt mes deux tourterelles posées sur le nichoir que nous avons installé pour les protéger de mon chat, vilain filou, qui dès qu’il les voit voler, se met à courir comme un fada.

 big.JPG

Je dois parfois le claquemurer dans une boite, le temps que mes deux volatiles soient à l’abri. Mais le bougre ne se gêne pas pour me mordre le bras dès que j’ouvre la boite. Bon, je ne lui en veux pas, car un chat reste un chat et j’adore lorsqu’il m’offre, parfois, des serpents ou des gros rats qui me gêneraient beaucoup plus que mon facétieux compagnon.

 

Aujourd’hui, j’ai investi dans une cabane à oiseaux que j’ai accrochée loin du balcon, ce qui éloignera le danger de mes fidèles compagnes. Depuis leur sécurité retrouvée, mes pensées ne tournent plus qu’autour de ce fichu coronavirus qui m’empêche de sortir faire des photos.

 

Maridan 20/03/2020

 

Le blog d'Emilie :   ICI



20/03/2020
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres