Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Les défis d'Evy

 

Defi 254 chez EVY

 d254.jpg

Rêve ou réalité

 

Enfant, je rêvais d’être une adulte pour goûter à la liberté de faire mes propres choix. Impossible, pour moi, d’imaginer qu’une fois devenue grande, je commencerais à ployer sous le poids de mes chaînes.

 

Vivre libre me semblait être un souhait inaccessible pour moi. J’eus beau inventer 1001 excuses, tout me ramenait à mes liens.

 

Non loin de là, sereinement, ma mère observait mes gesticulations. C’était une femme magnifique, mais rien ne parvenait à la toucher et surtout pas la gamine disgracieuse et trop sensible qu’elle avait enfantée.

 

Est-ce de cela qu’est venue ma facilité à broder de belles histoires à partir d’incidents banaux. La vie, pour moi, n’était que douleurs et lamentations alors, je vivais dans une réalité parallèle où je me transfigurais pour me la rendre plus facile à vivre.

 

Il m’a fallu rencontrer la mort pour pénétrer enfin ma vie avec tout ce qu’elle avait de sinistre. Un jour, à mon tour, j’ai donné la vie. Petit à petit je me suis réparée de mes blessures en donnant tout cet amour dont personne n’avait voulu avant le père de mes enfants.

 

Défi d'Evy 255 

 

 

"  Vous mes enfants   "

 

Lui aussi portait de graves blessures, mais nous avons appris à nous aimer en ne jamais basculer du côté du doute.

 

Ensemble, nous avons découvert le plaisir de jouer, de bouger au même rythme que nos enfants. Il a réalisé tous les rêves que j’avais fait pour lui. Nos petits sont notre plus grande fierté. Ils sont heureux, généreux, pas un instant de leur enfance, ils n’ont douté de notre amour pour eux.

 

Aujoird'hui, leurs vies sont remplies d’amour. Ils possèdent la richesse du cœur. Leur mérite au travail et l’amour au quotidien font qu’ils sont devenus de merveilleux adultes équilibrés et joyeux.

 

Mon fils et son adorable épouse m’ont donné une petite fille magnifique et ma fille m’en donnera une autre fin avril.

 

Le coronavirus est arrivé à notre porte et je me dis que peu importe ce qui arrivera, car même du ciel, je veillerai sur eux.

255.jpg

 

  Défi d'Evy 256

  " Dame Lune"

 

 256.jpg

En attendant, je me suis installée à courte distance de chez eux. Je regarde la lune ce soir, elle porte une auréole blanchâtre.

 

Sur le perchoir à oiseaux que j’ai accroché à mon chêne, une dame hibou entourée de ses petits m’observe en hululant.

 

 

La grande fille de mon cousin, qui a trois ans, est venue me rejoindre. Toutes deux, nous observons l’astre lumineux.

 

 

 

  • Dis tata ! Pourquoi on ne peut pas contempler la lune en plein jour ?
  • Parce que le peuple de la nuit se cache de nous.
  • Ils vivent sur la lune ?
  • Non ma chérie, leur royaume est ici, sur notre bonne vieille terre, mais c’est la lune qui les éveille.
  • J’aimerais bien les voir, tu crois que je pourrai ?
  • Parfois, il suffit juste d’y croire mon cœur pour que nos vœux se réalisent.

 

 

  

 256b.jpg

 

Ma petite cousine s’est mise à tourner autour du chêne et elle a trouvé un lutin que j’avais dissimulé. Elle est arrivée en riant vers moi. En la voyant si radieuse, j’ai compris que le bonheur n’est pas un rêve, c’est juste d’apprécier ce que l’on a déjà et d’en tirer le meilleur parti possible.

 

Maridan 17/03/2020

 

 

 

 

 



17/03/2020
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres