Maridan Gyres

Maridan Gyres

Croire ou pas

Nul ne sait la douleur de troP

Il faut avoir parcouru l'imbrogliO

Cher aux dépréssifs, le sentiment foU

Ou pire, intense à s'en faire peuR

La rencontre avec une souffrance ou un sordide coQ

Et le désespoir qui nous laisse abattU

Un jour, notre cœur perd son vibratO

N‘existe plus alors, que le désir infinI

Sauter, plonger dans un laC

Un océan, le vide ou une rivièrE

Il  suffit juste de prévoir le choC

Car qu’importe le Coran, la bible ou la toraH

Il ne reste que l’envie d’en finir, sans trémolO

Décider du jour, de l’heure, de l’instant bénI

Et s’élancer dans la non vie, les bras en croiX

 

Maridan 24/02/2015



24/02/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres