Maridan Gyres

Maridan Gyres

L'atelier du 25/11/2014 - Le conte

La fée Noël

C’est une belle nuit de Noël. Couché près du feu le gentil Vasco sommeille. La maison est tranquille, les enfants se sont couchés en rêvant à la visite du père Noël. Le père de famille est sorti chercher de quoi garnir le magnifique chapon que les grands-parents ont apporté des Cévennes où ils vivent pour fêter dignement ce bel évènement.

 

Dans sa chambre, la petite Élodie songe à son ami Bastien qui est parti, depuis un mois, vivre aux États-Unis, où son père vient d’être muté. Son cœur est lourd, car depuis toujours, Noël se fêtait avec les deux familles. Elle a bien du mal à s’endormir.

 

Soudain, elle entend qu’on frappe à la fenêtre. Étonnée, Élodie tire sur le rideau. Quel n’est pas son étonnement en découvrant derrière la vitre, une jolie petite fée vêtue d’une longue robe de dentelle rouge vif ! Elle porte sur sa tête une jolie couronne dorée surmontée d’une belle émeraude bien verte. Ravie, Élodie lui ouvre sa fenêtre.

 

-       Merci petite, j’ai bien cru mourir de froid ! On n’a pas idée de sortir par un temps pareil !

-       Qui êtes-vous ?

-       Je suis la fée Noël et j’ai très faim ! Peux-tu me donner à manger ?

-       Bien sûr ! Mais que mange une fée ?

-       Des bonbons bien sûr ! Et du chocolat.

-       Super ! J’en ai plein de cachés au fond de mon tiroir.

-       Je le sais, je t’ai vu les ranger lorsque ton petit frère est venu dans ta chambre.

 

Élodie apporte sa boite de confiserie à la fée.

 

-       Tiens ! Choisis.

-       Ola drôlesse, tu me tutoies !

-       Oh ! Pardon, je ne voulais pas être grossière.

-       Allez ! Coupe moi donc ces deux beaux nounours en petits morceaux et n’en parlons plus !

 

Élodie descend chercher un couteau à la cuisine et elle remonte vite dans sa chambre où, elle découpe proprement les nounours de chocolat en tout petits bouts. La fée s’empresse de les saisir et elle les engloutit.

 

-       J’en veux encore !

-       Mais tu vas être malade, ces deux nounours étaient presque aussi gros que toi.

-       J’en veux encore !

 

Toute à sa gourmandise, la fée n’a même pas remarqué qu’Élodie venait à nouveau de la tutoyer. Et tandis que la petite fille résiste de peur que la fée tombe malade, voici que la fée se transforme. Elle devient toute verte de colère. Sa robe est noire à présent et ses yeux lancent des éclairs.

 DSC_0067.JPG

Vasco, le gentil dalmatien a compris que quelque chose d’inhabituel se passait et le voilà qui grimpe rapidement l’escalier jusqu’à la chambre d’Élodie. Arrivé devant la porte de la chambre, il se met à aboyer avec force. À l’intérieur de la chambre, Élodie terrorisée s’est réfugiée sous son drap.

 

-       J’en veux encore ! Gronde la fée

 

Et voilà que soudain, le drap s’envole. Affolée la petite fille ouvre sa boite de bonbons et elle dit à la fée de se servir. Tandis que la vilaine se précipite sur les friandises et reprend des couleurs, tout en menaçant d’éclater tellement elle mange vite, Élodie ouvre sa porte.

 

Aussitôt, Vasco bondit et attrape la fée dans sa grande gueule. Terrorisée à son tour la fée Noël hurle sa terreur.

 

-       Aide-moi ! Ce monstre va me manger.

-       Non, tu m’as fait peur. Vasco va me protéger et tu ne m’ennuieras plus.

-       Écoute-moi bien, si tu me délivres, je te promets de ne plus jamais t’ennuyer et en plus, j’exhausserai l’un de tes vœux.

-       Jure !

-       Je te le jure ! Que la forêt me soit interdite, si jamais je te mens.

-       Vasco, libère-la !

 

Le  brave dalmatien libère sa prisonnière. La fée ravie s’élève dans les airs.

 

-       Je ne voulais pas t’effrayer, amis le vilain hibou m’a jeté un sort, car je ne savais pas résister aux sucreries. Dès que j’en mange, je deviens une vraie sorcière. Ainsi m’a-t-il dit, tu apprendras à vivre. Il avait raison ! Ton chien m’a fait si peur que je ne suis pas prête de remanger du chocolat. Tu m’as délivré du sortilège. Alors, dis-moi, quel est ton vœu ?

-       J’aimerais passer Noël avec mon ami Bastien comme chaque année.

-       Qu’il en soit ainsi.

 

À peine, la fée a-t-elle prononcé ces mots qu’Élodie sombre dans un profond sommeil. C’est un coup frappé à sa fenêtre qui la réveille. Elle s’étire, se lève et se dirige vers les rideaux qu’elle tire. Il fait un soleil radieux ce matin. La neige a recouvert toute la campagne environnante d’un joli manteau blanc. Sur le rebord de sa fenêtre, elle remarque qu’une boule de neige a éclaté. Curieuse Elodie s’habille rapidement et descend rejoindre sa maman qui est à la cuisine, comme chaque matin.

 

-       Bonjour, ma chérie, file vite au sapin, le père Noël est passé.

 

Élodie découvre au pied du bel arbre une pile énorme de cadeaux qui n’attendent plus que son petit frère pour l’ouverture. Mais le plus curieux, c’est qu’il y en a vraiment beaucoup. Soudain, on sonne à la porte et sa maman lui demande d’aller ouvrir. Quelle n’est pas sa surprise de découvrir son ami Bastien. Elle est tellement heureuse qu’elle se jette dans ses bras.

 

-       Que je suis heureuse de te voir, j’étais si triste de passer ce Noël sans toi !

-       Mais de quoi parles-tu ? On fête toujours Noël ensemble !

-       Mais votre déménagement, les États-Unis, je ne pensais pas que tu reviendrais.

-       Tu n’écoutes pas ! Papa a refusé sa mutation, on reste ici.

 

Pour Élodie, ce fut le plus beau Noël de sa vie. Elle avait vu la fée Noël et son chien chéri l’avait sauvé d’une sorcière. Alors elle se demandait encore si elle n’avait pas tout rêvé, une petite voix chuchota à son oreille :

 

-       La gourmandise est un vilain défaut, partager son bien ne nuit pas, bien au contraire, vois tout ce que tu as gagné !

 

Même si personne n’a jamais cru son histoire de fée, Élodie est restée une jeune femme généreuse et elle a passé sa vie à partager ce qu’elle possédait avec les autres.

 

Maridan-Gyres, 25/11/2014

 

Les autres textes, je les ai promis à mes amies d'un livre, un don, alors, je les poste sur leur blog à découvrir à l'adresse suivante :

Un livre, un don, cliquez ici

 



25/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres