Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Défis 143 et 144 chez Ghislaine

 

Atelier 143 – http://ghislaine53.eklablog.com/atelier-143-a205676482

Armure, ancien, accoutrement, costume, temps, jeu, paraître, long.

Ou un texte avec 5 mots commençant par P. 

Atelier 144 – http://ghislaine53.eklablog.com/atelier-144-a206467798

Gel, glace, froid, neige, montagne, lac, manteau, craquer

Thème Hiver

 

L'amour pour seul guide

ghislaine 144.jpg

 

Ça y est, une fois de plus il est recroquevillé dans son armure de glace. Son mépris est ancien. Hérité d’une famille peu aimante qui l’a retenu dans ses filets de haine. Son accoutrement de notable ne fait plus illusion sur elle. Le costume fait main date d’un temps où la famille régnait sur la région des mines.

 

Au jeu du paraître, ils savaient faire chez lui. Elle l’avait rencontré pendant l’hiver, ils s’étaient aimés comme des fous. Assoiffés de tendresse l’un et l’autre, ils s’étaient ouverts à l’amour comme deux pauvres naufragés qui retrouvent une terre féconde. Mais le décès du père avait fait de lui le dernier conte. Le domaine et sa gestion lui revenait de fait. Il lui avait promis que ce ne serait pas long, mais ils entamaient leur septième année et il ne parlait plus d’enfants ni de voyages.

 

***

ghislaine 143.jpg

Cette nuit le gel a tout recouvert. Le manoir est immense et le chauffage ne fonctionne pas. La glace a figé l’eau dans les canalisations. Il fait un froid de canard dans ces murs. Comme un malheur n’arrive jamais seul, la neige tombe à gros flocons. La montagne est toute blanche et c’est le seul point positif de cette maudite journée. Au pied du massif le lac a gelé. C’est d’une beauté à couper le souffle.

143144.jpg

«  Si je reste, je le sais, je vais craquer. Ne m’en veux pas, mais c’est décidé, je m’en vais. Je t’aime, si toi aussi, tu m’aimes, tu peux venir avec moi. Abandonne cet héritage à ton frère et à tes sœurs. Cette vie d’imposture ce n’est pas toi. Ils sont jaloux de cet héritage. Fais leurs en cadeau, c’est un poison. Moi c’est décidé, je quitte ce lieu de mort pour revenir à notre petite maison bien chaude et au jardin fleuri de mille fleurs. Sur cette lande maudite, rien ne pousse et moi, je m’éteins. »

 

Il la regarde longuement. Une larme a roulé sur sa joue. Ils se fixent sans un mot et soudain, il semble renaître à la vie.

 

« Tu m’accordes une petite heure ? Je fais ma valise et je te suis. »

 

C’est le cœur léger qu’ils quittent l’austère manoir. Dans trois heures, ils auront retrouvé leur petit nid douillet et leurs cœurs retrouvés s’en réjouissent.

143144b.jpg

Maridan 21/02/2020



21/02/2021
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 120 autres membres