Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Défi 259 chez Evy, défi 117 chez Ghislaine

Défi 259 chez    -   EVY

 

Thème : "L'Instant"

 

Jean Jacques Goldman l'a composée pour eux  :  Sa chanson

 

En ces temps troublés, nous pouvons comprendre combien le présent peut être précieux. Être pleinement conscient de la place qu’occupe le travail et la consommation dans nos vies. Ce matin, alors que d’ordinaire, la journée commence par  le va et vient incessant de la circulation, le calme s’est installé dans le silence de ma maison.

Parfois, il faut un choc puissant pour changer ce qui doit l’être. Nous découvrons enfin ce qu’est une vie sans artifice, sans les chimères inutiles de la consommation.

 

Vidéo  :   En banlieue

 

Chez Ghislaine :     Défi 117

 

Thème : Nature

 

Si le confinement semble difficile pour beaucoup d’entre nous, nous voyons à cette occasion, apparaître ce que l’homme a de meilleur et de pire en lui. J’imagine le coup dur qu’a dû ressentir cette infirmière qui après avoir lutté toute la journée pour sauver des vies se voit rejeter par ses propres voisins !

 

En ces heures terribles, soyons réalistes et cessons d’agir et de penser comme des enfants capricieux ! Cracher sur nos politiques, les écouter s’entre déchirer en pensant à l’après, maltraiter les soignants qui œuvrent pour notre salut à tous est-il constructif ? Je suis certaine que non !

 

Dans un esprit d’apaisement et avec le souci d’en finir au plus vite avec cette pandémie et ce qu’elle génère de plus vil en nous, je serai plutôt adepte d’en appeler à l’amour. L’amour des uns pour les autres… Tels ces jeunes de banlieue qui, hier encore, étaient aux yeux de tous des vauriens, et qui aujourd’hui se sont organisés pour prêter assistance à leurs voisins. Ils doivent être nombreux, dans ces banlieues, à se demander pourquoi ils les rejetaient ainsi sans savoir, juste parce que pas la même peau, pas la même religion…

 bravo.jpg

J’espère que cette épreuve mettra fin à ces égarements et que telle cette jeune fille à la voix cristalline qui, toujours en banlieue, a offert son chant à ses voisins pour rendre hommage aux soignants, nous retrouverons tous nos esprits pour en appeler à l’amour universel…

 

Celui d’hommes et de femmes indépendants de la vindicte des politiques et des grincheux de tous poils qui aiment à se servir de nos réactions reptiliennes.

 

Soyons l’emblème de notre nation… Un peuple libre et fier d’aimer son prochain ! Notre nature profonde n’est-elle pas celle-ci  ?

 

Maridan 3/04/2020

 

 



04/04/2020
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres