Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atellier 9 - Eklablog - Maridan

La perte d'un père

 

C’était une nuit sans lune. Comme souvent, j’étais sortie prendre l’air. La neige qui recouvrait les sommets leur faisait comme une couronne immaculée. Mon cœur était à l’angoisse, car je craignais la perte de mon père. Les médecins nous avaient enfin annoncé la triste nouvelle. Il n’y aurait pas de guérison pour lui.

 

Nous avions parcouru bien des provinces du monde où la mort faisait partie de la vie, mais ici, en France, ce n’est pas le cas. Rien ne nous prépare à la perte des êtres que nous aimons.

 

Je revoyais son magnifique sourire lorsque je sortais dehors face au ciel couvert de nuages. Mais dès que je réintégrais l’hôpital, je courbais l’échine, car je savais l’échéance proche. Il n’y aurait plus de parenthèses enchantées, de parties de tarot endiablées, pas plus que de restaurants chinois. Nous ne serions plus 4 à décorer les sapins de Noël, et pire que tout, je ne pourrais plus jamais entendre sa voix me réconforter lors des coups durs.

 

C’était un jour sombre dont plus une lumière ne crèverait la noirceur.

 

Maridan 6/05/2019



06/05/2019
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 109 autres membres