Maridan Gyres

Maridan Gyres

Vasco je t'aime

IMG_2482.JPG

Voilà mon trésor, j’ai pris ma plume

A moi à présent de te rendre hommage.

Sans toi mes jours sentent l’amertume

Comment raconter ici ton courage

Oubliant tes propres douleurs pour moi

 

Jouant, même quand ton corps n’en pouvez plus

En tes si beaux yeux, si plein d’émoi.

Ta tendresse, et ce regard qui m’a reconnu

A Palavas, le jour où tu as harponné mon cœur

 

Il y était question de chats poilus et de valeurs

Mais toi, le disgracieux tu étais promesse de bonheur

Et tu m’as donné tant d’amour qu’aujourd’hui, mes jours sont sans saveur

 

Maridan 28/04/2014



28/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres