Maridan Gyres

Maridan Gyres

Atelier 9 chez Arlette

Le petit chêne qui rêvait d’avoir des jambes

9 de batons.jpg

Illustration : tarot des magiciens
 

Le petit arbre rêve de devenir un garçon. Par moment, ce désir est si fort qu’il a l’impression que ses branches deviennent des bras. Cela lui donne des bouffées de joie incontrôlables. Seulement, le temps passe et son rêve semble de plus en plus inaccessible. Le joli mois de mai est arrivé et à ses pieds il y a un magnifique tapis blanc constitué des clochettes du muguet. La senteur qui s’en dégage lui offre des instants de pure félicité.

 

Chaque année, il accueille avec émerveillement leur floraison qui orne son pied en sachant que son amie Iréna passera le voir avec son lion.

 

Ce dernier surveille sans cesse le rat des champs qui rêve de s’évader depuis qu’Iréna l’a enfermé dans une cage. Il faut dire que ce vilain rongeur a profité de la naïveté du jeune chêne pour lui jouer de vilains tours. C’est d’ailleurs lui qui a baptisé celui qui sera un jour un grand chêne vénérable « poulet » et ce nom lui est malheureusement resté pour son plus grand malheur.

 16.jpg

Une nuit, le jeune chêne fait un rêve étrange. Le bois où il est planté s’anime et il rencontre trois âmes sœurs. Un couple avec son bébé. Ils sont magnifiques. Sur leurs têtes, il y a deux petites cornes qui leur donnent l’air d’être des créatures magiques liées à la nature. Persuadé qu’il rêve, Poulet leur dit qu’il les trouve tous les trois très beaux. La jeune maman se tourne alors vers lui et lui dit :

 

  • Je te remercie pour ce gentil compliment. Cela me prouve que tu as bon cœur. Dis-moi, pourquoi le peuple du bois joli t’appelle-t-il Poulet ?
  • C’est un acte  gratuit, de pure méchanceté, du rat des champs qui une fois m’a entendu rêver tout haut et dire que j’aimerais quelquefois pouvoir marcher. Votre bébé est merveilleux, j’aurais aimé avoir, comme lui, deux jambes solides avec lesquelles découvrir notre monde. J’aurais pu embrasser mes amis, courir et danser avec eux.

 

À peine a-t-il fini de parler que ses branches se mettent à vibrer. Iréna qui arrive avec son lion n’en croit pas ses yeux.

 

  • Mon cher Poulet, que te voici devenu curieux !
  • Curieux ! Et pourquoi cela, je te prie ?
  • Oui, il t’ai venu un visage et des bras à présent.

 

Surpris, le jeune chêne tend ses branches et quelle n’est pas sa surprise quand il découvre deux petites mains.

 

  • Mais alors, ce n’était pas un rêve !
  • Tu as été très gentil et délicat lorsque tu t’es adressé à nous et que tu t’es penché sur notre bébé. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser ton rêve. Les jambes prendront un peu plus de temps et lorsque tu voudras retrouver ta place, il te suffira de revenir ici et de remettre tes pieds dans le sol.
  • C’est magnifique, je ne sais pas comment vous remercier.
  • Tu n’as pas à nous remercier, « on gagne toujours à avoir bon cœur avec les autres. » Quant à ce vilain rat, laisse-nous te rendre un dernier service. Par la grâce, des eaux et forêts, deviens ce que tu as corrompu.

 

Et c’est ainsi que si vous passez par le bois joli, ne soyez pas étonné de voir courir comme un fou un rat des champs avec une tête de poulet.

 

Maridan 28/05/2018

 

Pour découvrir les défis d'Arlette c'est ici -->  http:/pelagie46.wordpress.com



29/05/2018
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres