Maridan Gyres

Maridan Gyres

Lettre à toi

3a0b61e379e00643de240e2e38f8d1bd.jpg



Je te vois,

Perdue, je ne sais où.

Tu ne regardes plus

Parfois, juste tes pieds.

 

En plein désarroi

Les yeux un peu flous

Je ne t’atteins plus

Et mon cœur est serré

 

Comment te remettre sur la route ?

Je te sens en pleine déroute.

Quelquefois, ton rire jaillit

Comme une étincelle de vie

 

Moments trop rares

Que j’alimente avec plaisir

Tu perds ton regard hagard

Tu ne te laisses plus mourir

 

J’ignore encore, ce qui t’attend

Mais tant que tu tiendras ma main

Et ton cœur près du mien

Nous irons ensemble, maman

 

Maridan 7/11/2015

 



07/11/2015
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres