Maridan Gyres

Maridan Gyres

Coup de blues

Tu t'en vas...

Chaque jour un peu plus,

Je ne te reconnais pas,

Je n'arrive plus à être émue

 

La colère me prend parfois

Et je m'en veux après coup.

Je suis perdue en plein désarroi

Et toi, tu me dis que tu t'en fous

 

Que tu ne veux que mourir

Que la vie ne faut rien

Tant pis si cela me fait souffrir

Tu me regardes avec dédain.

 

J'en ai assez de te voir sale et malodorante

Toi qui était toujours si belle, si pimpante

Tu as une sante de fer, mais plus de volonté

Tu refuses toute assistance, et tu te laisses aller

 

Tous mes projets d'avenir ont sombré

L'idée de partir en voilier abandonnée

Je vois un avenir sombre et désenchanté

Parce que tu ne veux même plus essayer

 

Tu me dis qu'il y a la maison de retraite

Mais à cela je me refuse, je ne suis pas prête

Tu m'en as tant dis quand tu y travaillais

Que c'était un mouroir et les vieux y souffraient.

 

J'aimerais tant te conduire doucement sur ce chemin

Te laisser partir en te tenant la main

Mais si tu refuses de m'aider, comment le faire ?

Je ne dors plus, chaque nuit est un enfer.

 

Maridan 3/08/2015

 



03/08/2015
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres