Maridan Gyres

Maridan Gyres

L"étincelle de vie

https://static.blog4ever.com/2012/07/706101/doallthing.png

Ce matin, je suis allée rendre visite à mon cancérologue pour une visite de contrôle. J'ai eu le plaisir de l'entendre me dire que tout allait bien. Puis, nous avons parlé de ces cinq dernières années. Je lui ai dit ce que le cancer m'avait apporté.

 

Bien sûr au début, lorsque le verdict tombe, c'est un tremblement de terre qui dévaste tout. Puis vient l'heure du combat. On met toutes nos forces dans la bataille, hors de question de laisser ce crabe nous dévorer.

 

Puis, il y a la peur des gens que l'on aime et cet effroi c'est à nous de le gérer, car eux, ils sont dépassés. Maladroits parfois, cruels souvent, mais derrière ces faux pas, c'est avant tout l'amour qui transpire. Un amour qui au début nous alourdit. Nous on tente, tant bien que mal, d'oublier la bête qui nous ronge. Eux, ils ont peur de nous perdre.

 

Moi, ce cancer m'a permis de réaliser mon plus beau rêve, mes mains se sont libérées du carcan des obligations professionnelles (12 à 14h par jour), puis du carcan des obligations familiales, pour la première fois de ma vie, j'ai appris à refuser les invitations qui me fatiguaient, les amis qui me pompaient de l'énergie. Certains ont quitté le navire, car j'étais devenue trop "distantes", d'autres ont compris ce besoin viscérale de me retrouver. 

Même diminuée physiquement, je me voulais entière pour me retrouver, moi qui ne m'étais jamais écoutée. J'ai appris à m'aimer un peu et à respecter ce corps que j'ignorais depuis si longtemps. Aujourd'hui pour le première fois depuis cinq ans, je vois enfin la lumière au bout du tunnel.

 

Ce retrait pour me retrouver a permis plusieurs choses :

  • mon premier roman, un peu autobiographique, un peu romancé. Ceux qui l'ont lu m'ont fait des retours émouvants. Cela m'a conduit à en écrire un second, un polar cette fois
  • Ce polar, lui aussi a surpris mes lecteurs, bien sûr on y retrouve ma façon de voir la vie, la société qui nous entoure et le désir essentiel d'un monde plus juste. Une fois encore, ce sont vos retours qui m'ont poussé à continuer l'aventure
  • Le 3ème et le 4ème roman sont encore à l'état de projet, je les peaufine, en fonction des retours qui me sont fait.

 

Et ce matin lorsque j'ai dit cela au Docteur Trentini, il a été merveilleux. Il m'a parlé de toutes ces femmes chez qui le cancer a révélé un côté artistique et à présent, je porte son idée comme une lumière au fond du coeur. L'une de ses patientes lui a offert deux tableaux. L'un d'eux est affiché dans son cabinet, il s'agit d'une magnifique aquarelle monochrome sépia. La posture est lumineuse. Nulle trace de cancer, juste un message d'espoir et de vie.

J'admire beaucoup ce jeune homme qui a reconstruit mon corps, qui n'a pas fait comme certains chirurgiens qui ôtent la tumeur et basta. Laissant derrière d'affreuses cicatrices. Non ! Lui c'est un orfèvre, il reconstruit, il laisse le moins de traces possible.

 

Alors quand en rentrant, j'ai trouvé ta magnifique illustration ma chère Françoise, je me suis dit que l'amour quand on le partage sans retenue, comme tu le fais si souvent sur ton blog, c'est un main chaude qui se tend au-dessus de tout, qui réconforte de tout et qui nous éclaire. Voilà ma belle, c'était ma façon à moi de rendre hommage à ton talent de peintre, certes, mais aussi à tes superbes créations qui illuminent j'en suis sûre de nombreux blogs. Merci ma belle à toi et à mon merveilleux chirurgien.

 

Maridan GYRES 24/07/2014



24/07/2014
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres