Maridan Gyres

Maridan Gyres

Dormir

Afficher l'image d'origine

Envie de partir,

De s’endormir.

Se laisser mourir

Dans un soupir

 

Voir renaître l’aurore

Et respirer encore

Dans la peau d’un herbivore

Qui bouge sur sémaphore

 

Éclater d’un fou rire

Devant ce nouveau délire

Tout cela sans souffrir

Et se laisser défaillir

 

S’éveiller à nouveau

Et tout trouver beau

Même le matin pâlot

Et ses flaques d’eau

 

Parce que des lucioles

Ont fait une farandole

Avec d’autres bestioles

Devenir soudain frivole

 

Et comprendre que tout est lié.

Le matin chagrin, et la joie retrouvée

La nature qui s’éveille

Et qui émerveille

 

Oui la vie est belle

Quand elle tisse sa dentelle

De peines et de joies éternelles

Comme celles de l’amour charnel

 

Mais aussi, celle du chat qui passe,

Tandis que maman repasse

Toi qui te prélasses

Tandis que je te masse

 

La nuit est passée

Les douleurs effacées

Ma joie retrouvée

Donnera une belle journée

 

Maridan 7/10/2016

 

 

 

 

 

 

 

 



07/10/2016
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres