Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Mon rêve...

Si je pouvais réaliser mes rêves, j’aimerais voir disparaitre l’envie, la jalousie, le racisme et toutes les bêtises qui réveillent en l’homme ses plus bas instincts et le reptile caché au fond de ses entrailles. Car contrairement à ce que dit la bible, il est resté en nous, nous soufflant à chaque instant le poison de la curiosité…

J’aimerais que la nature se rebelle contre tous les outrages que nous lui infligeons chaque jour. Raz de marée qui nous renverrait le sixième continent en pleine poire, plus un plastique dans les océans, des poissons qui réapprennent à respirer librement, à manger sainement et nous qui étoufferions sous nos déchets…

J’aimerais que tous les salariés du monde se donnent la main afin de créer des coopératives d’entreprises où le but serait de tous nous nourrir sans détruire, et d’aider ceux qui ne pourraient pas participer à l’œuvre commune. L’argent banni de ce processus, la terre se porterait mieux et nous aussi.

Les politiques seraient élus, pas par leurs pairs, pas parce qu’ils sortent de l’E.N.A., mais pour leurs compétences vérifiées auprès d’entreprises qu’ils auraient contribué à sauvegarder, à développer, à innover. N’importe quel citoyen ayant montré de telles dispositions pourraient accéder aux plus hauts postes. Chaque année la cour des comptes rendrait son rapport et le mandat d’élu serait prorogé pour les méritants. Leurs rémunérations ainsi que leurs retraites seraient celles du commun des mortels. Plus de caisse noire, plus d’avantages dispendieux et inutiles. Mais tout ceci restera, je le crains, du domaine de mes fantasmes.

 

Maridan 31/05/2014



31/05/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres