Maridan Gyres

Maridan Gyres

Jean-Yves

Il était comme un rayon de soleil

Dès qu’il entrait dans une pièce

Il irradiait à nul autre pareil

Débordant d’amour, d’amitié et de liesse

 

Il dévorait la vie à pleines dents

Chaleureux, généreux et facétieux

Ils vous serraient dans ses bras ardemment

Et ce simple contact vous rendait heureux

 

Et puis, un jour d’orage,

Il prit une route inhabituelle

Où un arbre commis l’outrage

De tomber en volant cette vie si belle

 

Au creux de sa femme, son enfant pousse

Obligeant la veuve éplorée à faire face

Au destin cruel qui la prive de l’amour source.

Et puis tout doucement le temps passe

 

L’enfant est devenu un jeune homme

Son visage est celui de son père

Elle le dévisage tendrement et c’est comme

S’il était à nouveau là beau et fier

 

Un jour son heure viendra

Elle ne la craint pas,

Car au bout du chemin

Elle lui tendra sa main

 

Maridan 12/03/2015

 



12/03/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres