Maridan Gyres

Maridan Gyres

Acrostiche sinistre

Malheureuse enfant

Attends-tu ton prince ?

Rien ne dit qu’il sera charmant !

Il faudrait que pour toi il en pince

Et qu’il ne soit pas de bois.

 

Car tu le sais, tu n’as pas de grâce

Hélas, le bonheur n’est pas pour toi

Réfléchis, et ton chemin passe !

Il ne faut pas se nourrir de chimères

Sagesse et courage te guideront

Tais cette voix qui désespère

Il y a près de toi beaucoup de bon

Nattends plus et entre dans la danse

Écris ta vie, lance-toi et avance !


 

 

Martyrisé à force de mots

Accessoirement par le fouet

Rien ne la destinait au beau

Invisible aux yeux tant aimés

Elle avançait triste et solitaire

 

Cachant à tous ses misères

Honteuse de ne pas savoir plaire.

Rampant aux pieds de sa mère

Il aurait suffi de si peu

Seulement un peu de tendresse,

Ta main sur sa joue en caresse

Illusion d’une maman rêvée

Néant en son cœur désespéré

Et à jamais l’enfance bafouée.

 

Maridan Gyres 4/02/2015



07/02/2015
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres