Maridan Gyres

Maridan Gyres

Tendre est la nuit - Francis Scott Fitzerald

Présentation de l'éditeur

Tendre est la nuit, largement autobiographique, est l'histoire d'un être fait pour être aimé, trop romantique pour pouvoir résister à son époque, trop tendre, malgré son apparente désinvolture, pour savoir sagement vieillir. C'est plus particulièrement l'histoire de l'amour de Dick et de Nicole, dont nous faisons connaissance à travers les yeux émerveillés d'une jeune actrice qui ne résiste pas au charme de Dick. Ce couple très uni cache un secret. Nicole a été soignée par Dicl, médecin psychiatre. L'amour qu'elle a porté à Dick a fait de leur union une nécessité. Un jour viendra pourtant où il devront se séparer... Mais le lecteur aura vécu avec eux les plus belles années d'une vie de loisir rendue magique par la richesse, les voyages. C'est un extraordinaire témoignage sur la vie d'entre les deux guerres qui nous est offert, un témoignage qui ne va pas sans une douloureuse nostalgie, un livre ensorcelé. Ce roman domine, avec Gatsby le Magnifique, l'œuvre de F. Scott Fitzgerald, l'émouvant représentant de la fameuse " génération perdue ".

Image (69).jpg

Ce qu'en dit Amazone :

ce roman complexe frappe par la richesse de ses personnages et la densité de son intrigue. On traverse la vie tourmentée de l'auteur et par là même on entre dans l'univers Fitzgeraldien, reconnaissable entre tous. Alcool, folie, drames, amours et argent se mêlent ici avec luxuriance et sensualité. La fin sera évidemment aussi triste que la fête a été somptueuse. Fitzgerald y dessine avec élégance son propre portrait, de l'apogée à la chute, pouvait-il déjà pressentir sa destinée ? Sans aucun doute. De la fêlure au diamant gros comme le Ritz, F.S Fitzgerald a posé son regard de jeune homme désenchanté sur notre monde. Brillant observateur de la génération perdue, il laisse une empreinte unique qui marque toujours les esprits et donne envie de chercher plus avant, jusqu'à découvrir sa machine à écrire originale encore en place au Ritz, Place Vendôme...

 

 

Ce qu'en dit Wikipédia

Tendre est la nuit (titre original : Tender is the Night) est le quatrième roman de l'auteur américain Francis Scott Fitzgerald. Il ne connaît aucun succès lors de sa parution aux éditions Scribner, en 1934. À la mort de l'écrivain, le 21 décembre 1940, on ne le trouve même plus dans les librairies. Inspiré de ses années sur la Côte d'Azur, et notamment de la schizophrénie de Zelda, sa femme, Tendre est la nuit mêle avec génie le clinquant à l'intime et est considéré comme le chef-d'œuvre de Francis Scott Fitzgerald.

Le titre du roman est tiré d'un vers d’Ode à un rossignol (Ode to a Nightingale), de John Keats, et fait allusion à la volonté d'échapper à l'éphémère qui obsède ses personnages. Car, au-delà de constituer la chronique d'une génération d'expatriés sur le Vieux Continent, Tendre est la Nuit révèle le mal de vivre d'une génération entière et, mieux, les besoins infinis de l'être humain dans un monde que toute transcendance a quitté.

 

Mon avis :

 

J'ai beaucoup aimé le récit et l'écriture, seule la fin m'a parue bâclée, mais c'est sans doute ainsi qu'il l'a vécue. Quoi qu'il en soit c'est un livre que je recommande vivement, tant les tourments intérieurs y sont bien représentés. Il n'est pas toujours facile de savoir ce que nous voulons vraiment. Et quelquefois le "fou" n'est pas celui que l'on croit.

 



14/10/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres