Maridan Gyres

Maridan Gyres

Ronde de mots proposée par Sandra Dulier

 01.JPG

magnifique illustration d'Aniezka Lorek

Sous ton beau ciel d’azur

À l’encre de ton œil bleu,

J’ai aimé la corniche pure

De tes doux seins chaleureux

 

Un embrasement féérique

M’a empli d’une joie jubilatoire

Ma tendre libellule. Moi l’agnostique,

J’étais soudain le pharisien prêt à croire.

 

Tu m’as offert la plénitude

Dont je rêvais secrètement

Par l’audace de ta tendre attitude

Et la douceur de tes serments

 

J’ai vu renaître en moi l’espoir.

À l’aube de ton baiser au jasmin,

J’ai été gagné par l’absolu devoir,

D’une passion chérie sans dédain.

 

Et puis, le silence est venu.

À la lueur d’une bougie

Je t’ai découverte, enfin nue.

Si belle que tu m’as rendu la vie.

 

Un bouquet de nénuphars

Complétait à merveille ce tableau

Et moi l’idiot à l’humanisme hagard

Je t’ai prêté serment trop tôt.

 

Mais l’amour a ses lois

Et le tien m’a vaincu

Toi ma jolie rose aux abois

Tu feras de moi un triste cocu.

 

Maridan 2/06/2016

 



02/06/2016
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres