Maridan Gyres

Maridan Gyres

Que restera-t-il?

Dans bien longtemps, lorsqu'elle aura disparue, que subsistera-t-il d'elle ?

Des cahiers remplis d’une écriture serrée, vigoureuse, comptant ses jours, ses errances, ses désespoirs. Mais aussi, des fables, des poésies, des proses tristes et joyeuses, des histoires vécues pleines d’espoir ou de désillusions. Bref des mots, encore et encore, des mots jetés ça et là, pèle mêle, comme un radeau qui prend la mer et n’atteint jamais le rivage.

Car enfin, elle disparue, qui pourra s’intéresser aux divagations de son âme si fortement endolorie. Personne... Elle le craint. En premier lieu, peu de gens lisent encore. Et lorsqu’ils le font que lisent-ils ?

Du rêve, des aventures, des gens qui les font penser à autre chose qu’à leur vie de misère, leur vie de tous les jours.

Alors dans peu de temps, lorsqu’il ne lui restera plus qu’un souffle d’air à expirer il ne restera à ses enfants que le souvenir d’une mère qui les aimait plus que tout au monde, et qui passait son temps à noircir du papier.

A son mari, une épouse qui le comprenait mieux que personne, qui lui avait donné envie de croire en l’amour, alors qu’il ne l’espérait plus.

Et le silence qu'elle brisait si souvent, l’empêchant de lire, de se concentrer, toujours au moment inopportun.

Quant à elle, elle partira l’esprit léger en se disant qu'elle a eu la chance d’avoir deux merveilleux enfants, beaux, en bonne santé et un mari extraordinaire à aimer chaque jour que dieu fait.

Alors, elle fermera les yeux, sereine, et elle partira rejoindre ses chers disparus qui l’ont précédés dans cette aventure là.

C'est pourquoi, en attendant ce dernier jour, elle profite à chaque instant du bonheur de chaque jour, comme un cadeau précieux qu'elle déguste avec gourmandise.

 

Maridan 8/12/2012



26/01/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres