Maridan Gyres

Maridan Gyres

Paris sera toujours Paris

 

 

paris.jpg

Paris, oh ma ville chérie, comme mes souvenirs sont beaux lorsque je me rappelle nos lieux communs. Alors avant de te rendre hommage, laisse-moi diffuser cette jolie chanson que Zaz a repris avec tant de talent :

 

https://www.youtube.com/watch?v=tmiI98EG1Fo

 Afficher l'image d'origine

Notre première rencontre t'en souviens-tu ? C'était en septembre 1975. Je venais d'être admise à l'école d'arts, le Lycée Technique Auguste Renoir, rue Ganneron.

paris2.jpg

Pigalle

 

Quelle magnifique rentrée que celle-ci. Bande de jeunes hirsutes, nous avions tous de la lumière plein les yeux et des rêves plein la tête. Nous nous rêvions, peintres, sculpteurs, céramistes, photographes, stylistes. Toutes les portes s’ouvraient devant nous et nous étions heureux. Lors des coupures nous allions nous promener Place Pigalle, d’autres jours, nous pique-niquions sur les jardins de Montmartre. La ville était à nous.

 

paris3.jpg

 Les futurs peintres de Montmartre, nous n’en doutions pas, ce serait nous !

 

Et puis un jour, un professeur m’a dit : « tu n’es pas riche, tu ne perceras jamais dans le monde de l’art. C’est un panier de crabes où il faut être introduit ».

 

Mes ailes sont tombées ce jour-là, et j’ai quitté mon lycée le cœur au bord de la nausée et les yeux emplis de jours de pluie.

 paris4.jpg

Heureusement, Paris, tu m’as permis d’autres joies, d’autres découvertes, d’autres amours, mais là, c’est une autre histoire.

 



27/11/2015
27 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres