Maridan Gyres

Maridan Gyres

La maison du chaos à St Romain au Mont d'Or

IMG_1634.JPG

C’est une demeure

A nulle autre pareille

Les messages, y fleurissent, y meurent

Effacés par les ignares, caressés par le soleil

IMG_1626.JPG
 

Les questions posées là

Vous ramènent à votre moi profond.

Impossible alors d’être de bois

Face à votre cheminement, si long

 IMG_1629.JPG

Dans un chaos de noir, blanc, rouge

Surgit parfois, un visage ensanglanté

Au fond de votre âme quelque chose bouge

Et vous êtes totalement chamboulé

 

Ce visage surgit du mur,

Est figé dans l’anéantissement.

Des coulées d’un sang obscur

Signalent son anéantissement

 IMG_1631.JPG

Un regard s'est braqué sur vous

Un regard qui vous interroge

A quoi, demande-t-il, pensez-vous ?

Dans ce lieu où les opinions se forgent

IMG_1632.JPG
En 1948, 700 000 palestiniens fuient ou sont expulsés

D’une terre qu’ils pensaient être leur

90% de leurs villages seront pulvérisés

Le Nakba commémore ces tristes heures

 IMG_1633.JPG

C’est encore une figure sombre qui jaillit du béton

Son visage, à lui aussi, exprime la détresse

D’un monde qui se meurt dans l’illusion

D’être riche et prospère. La vue est traitresse

IMG_1638.JPG
 

De nombreux crânes d’argent

Illuminent la maison du chaos

Est-ce pour cela que tant de gens

Viennent ici oublier leurs maux ?

IMG_1639.JPG
 

A travers les œuvres innombrables

Qui témoignent d’un monde en transition,

Les esprits s’élèvent et sont capables

De comprendre la mondialisation

 IMG_20140823_145938.jpg

L’homme est appelé à disparaître

Dans ce monde consumériste du toujours plus.

Il est encore temps d’abandonner le paraître

Aux oligarches, lobbyistes et politiques corrompus

IMG_1635.JPG
 

Nous avons toujours le choix d’être...

Celui de nous bâtir un autre avenir...

Nous pouvons changer la face du monde à naître

Offrir à nos enfants la possibilité de choisir

IMG_1657.JPG
 

Face aux tyrans et dictateurs de tous poils

La liberté, allégorie de vie, jaillit

Poutine caché derrière son masque, piètre voile

Finira par être occis, lui aussi

IMG_1659.JPG
 

Un Bouteflika invalide

Rends des élections valides

Tandis qu'un Stéphane Hessel indigné

Côtoie des pantins auto-proclamés

IMG_20140823_151331.jpg
 

Ils sont peu nombreux, les braves

Face au vivier des sinistres

Toutefois, même si ces heures sont graves

Nous sommes vivants et ne craignons pas les cuistres

IMG_1645.JPG
 

Sommes-nous condamnés à être remplacés

Au nom de la sacro-sainte consommation ?

Par des machines de fer et d’acier

Peuple fidèle sans émotion.

IMG_1660.JPG
 

Sous une automobile calcinée

Gît un corps désarticulé

Les hommes sont-ils encore libres de penser ?

Où ne sont-ils que des consommateurs abusés ?

IMG_1661.JPG
 

Des écrans obsolètes

Diffusent des informations prédigérées

Devant, nous devenons des bêtes

Justes bonnes à être manipulées

 IMG_1668.JPG

Les médias nous bouffent le cerveau

Ce sont les rats d’une oligarchie bien déguisée

Ils portent de beaux oripeaux

Pour mieux nous escroquer, nous endoctriner

 IMG_1670.JPG

Et tandis que le lapin d’Alice

Nous chuchote : Réveillez-vous ! à l’oreille

Nous buvons au fond du calice

Leur venin à nul autre pareil

 IMG_1675.JPG

 

Un Hollande guilleret fanfaronne

Sur une France qui se meurt

Il est le guignol d’un état qui se donne

A des investisseurs qui le leurrent

IMG_1676.JPG
 

Ci-gît la connerie humaine !

Comme j’aimerais que ce fut vrai

Il vient en moi des relents de haine

Contre l’intégrisme qu’ils nourrissent en secret

IMG_1680.JPG
 Ici et là surgissent les noms des médicaments retirés

Vestiges nombreux d’une industrie

Qui n’hésite jamais à nous empoisonner,

Protégée par nos élus, trop souvent pourris

 IMG_1682.JPG

Ferrat, Ferré, poètes où êtes-vous ?

Nous avons besoin de vous.

Dans ce lieu bien particulier, il y a un relent de vous

Que les notables bien gras souhaitent éloigner de nous

IMG_1685.JPG
 

Par contre, contre toutes les mafias

Il n’y a point de salut

Les puissants aiment le gras

Pas les coups de pied au cul

 IMG_1690.JPG

Au cœur de cette maison du chaos

Un container rose sur lequel est juché un curieux animal

Pour certains, c’est sûrement beau

Pour moi, bizarrement anormal

 IMG_1698.JPG

La police s’agite en temps de paix

Et elle n’a pas une grande utilité

Mais que vienne le temps de guerre

Elle est alors le laquais des mercenaires

 IMG_1694.JPG

Ils sont venus, ils sont tous là

Peintre, chanteur, puis Obama

Les autres que je ne connais pas

Mais qui sans doute devaient être là

IMG_1700.JPG
 

Des messages à l’emporte pièce

Qu’on comprend ou pas

Peu importe, s’il y a l’ivresse

De sentir les choses bouger en soi

IMG_20140823_150049.jpg
 

Une vison d’apocalypse pour certain

Un ode à la beauté pour moi

Dans ce crâne, je le vois bien

Il y a la poésie du reflet d’en bas

IMG_20140823_150138.jpg
 

Ça pousse, ça régurgite

Dans un mic-mac étonnant,

C’est une maison, c’est un gite

Où l’on redevient des enfants

IMG_20140823_150228.jpg
 

Ça donne la pêche, ça interroge

On explore en s’amusant

Je m’y cacherais bien, pour qu’on me déloge

Car j’ai vu des tas de jeux fascinants

 IMG_20140823_150346.jpg

Le monstre qui veillait

M’a localisé

Il me faut fuir en vitesse

Si je ne veux pas qu’il me dépèce

 IMG_20140823_150444.jpg

L’adepte du travailler plus

Pour gagner plus

Est ici, lui aussi

Sous les détritus, il est tout petit

IMG_20140823_150558.jpg
 

Le fou de guerre a trouvé sa place

Dans le jeu de dupes

Il porte une belle carapace

Qui fait de lui un pauvre glute

 IMG_20140823_151158.jpg

En réponse à votre message

Je dirai que moi, c’est fait !

J’ai capturé un ange bien sage

Qui fait de chacun de mes jours, un rêve éveillé

 IMG_20140823_151923.jpg

La visite est terminée,

Mais je n’ai pas fini de songer à vous

J’ai tout aimé de ce monde éclaté

De vos prises de position sans tabou

 IMG_20140823_152213.jpg

LE REVE

De vos messages porteurs d’espoir

Je ne retiendrai que celui-la

C’est sûr, je reviendrai vous revoir

Longue vie à votre musée, jusque-là !

 

Maridan gyres 25/08/2014

Merci  à Monsieur Thierry Ehrmann pour cet étonnant musée



25/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres