Maridan Gyres

Maridan Gyres

Douleurs

Afficher l'image d'origine

Au cœur de la nuit naufragée

J’exècre les douleurs qui me broient

Je lutte comme une damnée

Mes je me perds, je me noie

 

Au cœur des ténèbres

Elle est là, tapie, qui m’envahit

Tordant chacune de mes vertèbres

Dans une transe en folie

 

Je lutte, je me débats

Et tout mon corps s’agite

Je prie pour que vienne le trépas

Qu’il me délivre très vite

 

Mais le repos s’en va

Et me laisse échouer dans ma misère

Alors je t’appelle, toi, là-bas

Toi qui nous as laissés là, mon père

 

À l’aube épuisée

Le corps cassé, je me lève

Encore une de passée

Mais je sais qu’est là, la relève

 

Combien de tortures depuis sept ans ?

Combien d’aubes, de matins sacrifiés ?

Mes gestes se font plus lents

J’essaie de m’économiser.

 

Maridan 27/06/2016



27/06/2016
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres