Maridan Gyres

Maridan Gyres

à toi

couple-chemins.jpg
 

Au cœur de la nuit

Alors que mon corps me déchire

Je hurle sans bruit

Avec l’envie de mourir

 

À quoi bon lutter

Quand tout n’est que souffrance

Pourquoi toujours espérer

Quand je vis leur impuissance

 

Après m’avoir empoisonné

Pendant cinq longues années

Ces charlatans ont compris

Que je ne leur étais plus soumis

 

Quand plus une parcelle de notre corps

Ne nous laisse en paix

À quoi bon espérer encore

Je n’ai plus envie de lutter

 

Près de moi, ma femme dort

Ignorant la douleur qui m’embrasse

Je n’ai même plus envie de son corps

Alors je m’approche et je l’enlace

 

Nous avons tant partagé.

Je pourrai dire que j’ai connu le bonheur

Si peu de gens y ont accès

Je t’observe en silence, mon cœur.

 

Un rayon de lune caresse ton visage

Et je nous revois, ensemble, pour la première fois

Mon esprit se peuple de belles images

Et ma douleur s’atténue encore une fois.

 

Tu es mon élixir de vie

La source où je revis

Tu es la terre où je m’enracine

Mon âme sœur, ma Colombine

 

Alors je prie, pour encore un peu de temps

À t’aimer, te chérir, de le dire souvent

Parce que tu m’as donné le temps

De vivre notre bonheur pleinement.

 

Maridan-Gyres 27/11/2016

 



27/11/2016
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres